|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Un Moody Blues qui chante la nuit comme un satin d'blanc...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
valpan



Inscrit le: 30 Nov 2002
Messages: 1801
Localisation: Mange du Lyon

MessagePosté le: Jeu Juil 20, 2006 10:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je pars pour le week-end, et ne pourrai certainement pas répondre avant le début de la semaine prochaine. Et comme cette réponse est d'importance, je ne veux pas torcher une réponse merdeuse en 2 mn Twisted Evil

Mais, les arguments vont venir, don't worry !!

Sache en tout cas que la plupart des bouquins spécialisés dans le rock-prog classent les enfants d'Aphrodite dans les précurseurs (71), même si ça nous paraît étonnant aujourd'hui, because on pense à Rain and tears...

Et puis je vous parlerai aussi de Todd Rundgren, et de son groupe Utopia.

Bref, vive la semaine prochaine Wink
_________________
Comment limiter le nombre de mécontents ?
Toujours taper sur les mêmes !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
carrot eater



Inscrit le: 15 Mar 2005
Messages: 166

MessagePosté le: Ven Juil 21, 2006 10:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
...C'est sûr qu'il faut essayer de regarder dans d'autres topics que celui de Yes ... Laughing

Filou


ouais... mais quand même !!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Claude Nine



Inscrit le: 29 Déc 2003
Messages: 2034
Localisation: Tout Faux

MessagePosté le: Lun Juil 24, 2006 6:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

valpan a écrit:


Sache en tout cas que la plupart des bouquins spécialisés dans le rock-prog classent les enfants d'Aphrodite dans les précurseurs (71), même si ça nous paraît étonnant aujourd'hui, because on pense à Rain and tears...



Selon moi, pour être classé progressif, un groupe doit avoir démontré sa capacité à sortir (au moins une fois dans sa discographie) du format chanson (quels qu'en soient la longueur, les richesses harmoniques, les instruments utilisés et les arrangements) pour aller vers la pièce musicale complexe, avec des parties chantées ou non - peu importe.

J'entends par "pièce musicale complexe" une composition où l'on peut distinguer une continuité dans le thème, une introduction, des développements dans lesquels les musiciens vont s'exprimer comme ils le souhaitent, et un final. On trouve excatement ça dans Yes, Colosseum, Moody Blues, Procol Harum, Barclay James Harvest et beaucoup d'autres encore. Sans oublier Caravan bien sûr !!!

Ceci étant dit, un groupe peut avoir une approche progressive le temps d'un ou plusieurs disques sans pour autant aller jusqu'au bout de la démarche, parce que, à un moment donné, leurs compositions s'y prêtent et les membres du groupe sont dans cet état d'esprit. Pour moi, c'est le cas de Queen le temps d'un album ("A Night at the Opera") ou d'ELO pour ses 4 premiers albums. Ils ne peuvent pas être classés purement progressifs mais ils ont su avoir une approche progressive à un moment de leur carrière. Il est donc tout à fait légitime de les citer quand on parle de rock progressif.

Et c'est aussi le cas d'Aphrodite's Child de par son album "666". Ce serait une grave erreur de réduire le souvenir que l'on a des enfants d'Aphrodite à Demis Roussos et, surtout, à ce qu'il a fait après la séparation du groupe. Aphrodite's Child est avant tout le groupe de Vangelis Papathanassiou qui a poursuivi sa carrière sous le nom de Vangelis. Et il suffit de regarder la discographie du Monsieur pour se rendre compte qu'il n'a pas peur de s'attaquer à des oeuvres ambitieuses. On est bien là dans la démarche du rock progressif.
_________________
Claude

"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit" (Michel Audiard)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Claude Nine



Inscrit le: 29 Déc 2003
Messages: 2034
Localisation: Tout Faux

MessagePosté le: Lun Juil 24, 2006 6:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

valpan a écrit:


Et puis je vous parlerai aussi de Todd Rundgren, et de son groupe Utopia.



J'attends ça avec impatience car, honnêtement, je ne connais pas.
_________________
Claude

"Je ne parle pas aux cons, ça les instruit" (Michel Audiard)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Juil 24, 2006 9:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voila un complement d'explication qui ne manque pas d'interet. Si on va par la, j'imagine qu'il y a pas mal de groupes qui s'y sont frotte de pres ou de loin ?
Et p'tet meme les Tles ?
Il doit bien y avoir un ou deux morceaux qui s'en rapprochent, non ?

A commencer par la face B d'Abbey Road : Sun King... The End avec les soli de grattes et batterie. Ca sort assez des sentiers battus non ?

Enfin, c'est toujours mieux que Demis Roussos Laughing
Je deconne mais j'aime beaucoup les Aphrodite Child et tout ce qu'il a fait avec Vangelis ( dont j'ai deja cause dans le topic de Yes... eh ouais Wink )

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Dim Juil 30, 2006 9:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

valpan a écrit:
Je pars pour le week-end, et ne pourrai certainement pas répondre avant le début de la semaine prochaine. Et comme cette réponse est d'importance, je ne veux pas torcher une réponse merdeuse en 2 mn Twisted Evil

Mais, les arguments vont venir, don't worry !!

C'est pas qu''worry" mais un peu oui Laughing
Et on est en droit de se demander si ca va vraiment venir, ces fameux "arguments" Cool

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pablo Fanques



Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 1858

MessagePosté le: Dim Juil 30, 2006 10:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
Voila un complement d'explication qui ne manque pas d'interet. Si on va par la, j'imagine qu'il y a pas mal de groupes qui s'y sont frotte de pres ou de loin ?
Et p'tet meme les Tles ?
Il doit bien y avoir un ou deux morceaux qui s'en rapprochent, non ?

A commencer par la face B d'Abbey Road : Sun King... The End avec les soli de grattes et batterie. Ca sort assez des sentiers battus non ?

Enfin, c'est toujours mieux que Demis Roussos Laughing
Je deconne mais j'aime beaucoup les Aphrodite Child et tout ce qu'il a fait avec Vangelis ( dont j'ai deja cause dans le topic de Yes... eh ouais Wink )

Filou



’Sais pas, mais il me semble que Strawberry fields forever donne un petit coup de pied dans le ventre... Même si ça ne dure que 4 minutes et quelques secondes...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pablo Fanques



Inscrit le: 31 Déc 2005
Messages: 1858

MessagePosté le: Dim Juil 30, 2006 11:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Une définition parmie tant d’autres...

http://www.progressivewaves.com/FrmArticle.aspx?ID=20
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
zoso85



Inscrit le: 23 Avr 2005
Messages: 1197
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Sam Juil 21, 2007 1:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hier soir, j'ai eu une révélation mystique en regardant ce dvd :

http://www.thetradersden.org/forums/showthread.php?t=38870&page=1&pp=15&highlight=moody
_________________
http://www.myspace.com/therealfilters
شناسایی نوع ویژه‌ای
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 2:41 am    Sujet du message: Répondre en citant

zoso85 a écrit:
C'est vrai que ca serait sympa un topic sur le prog, avec un récapitulatif des albums les moins chiants euh des meilleurs albums, tout ca...

Ben oui, yaka demander.

C'est peut-être le bon moment.

Et, pour commencer, je vous demanderai de rester Jovial.



Le rock progressif se caractérise alors par la longueur des morceaux, les liens entre différentes chansons qui rendent l’album indissoluble, la présence d’instrumentaux et de longs solos de tous instruments, l’attrait pour l’ésotérisme et la culture mondiale, la persistance des influences jazz et classique (solos improvisés, nombreux saxophonistes et pianos jazz, cordes ou orchestres), l’utilisation des premiers synthétiseurs Moog et Mellotron (avec parfois un peu d’abus), et la recherche d’un concept global autour de la musique (concerts spectaculaires et recherchés, pochettes artistiques).

Les deux parents immédiats sont des mouvements américains :
- le Rock Psychédélique catalyse le mouvement hippie des Doors et de Jimi Hendrix (dont le prog’ recueillera certaines caractéristiques : look, textes ésotériques, longues improvisations, solos de guitare).
- le Free Jazz transcende la volonté d’expérimentation de musiciens raffinés (dont Miles Davies, John Coltrane, et Bill Evans, qui sont des influences directes).

En 1967, ces deux mouvements touchent le Royaume-Uni, où les tendances Beatles et Stones ont achevé de chauffer les esprits de la jeunesse. Dès 1967 des groupes à tendance pop ou psychédélique adopteront une démarche progressive en ne se posant aucune limite :
Procol Harum (Shine On You Brightly) et The Moody Blues. La flûte, l’orchestration, les morceaux longs, instrumentaux, en plusieurs parties, sont alors des expériences inédites. De futurs groupes se forment déjà mais restent très marqués par le psychédélisme (surtout le Pink Floyd de Syd Barrett).

En 1969, la sortie de King Crimson (In The Court Of The Crimson King) est le lancement de six années de créativité débridée et de l’âge d’or du prog’. Les Pink Floyd (Atom Heart Mother) poussent l’inspiration jusqu’à la seule limite que peuvent connaître les musiciens de l’époque (25 minutes, soit la durée d’une face de vinyle), laissent tomber le chant, invitent des musiciens classiques, et mélangent jazz et baroque.
Yes (Close To The Edge) invente un rock progressif ésotérique et virtuose.

Entre 1971 et 1973, Genesis va défricher les possibilités du théâtre dans les spectacles rock, et ouvrira des possibilités à un genre voisin : le Glam Rock (caractérisé par David Bowie et Roxy Music). Le prog semble ne jamais vouloir s’arrêter de créer.

En 1973, les divers groupes se lancent à l’attaque des album-concept. Délaissés, les antiques et pompeux opéra-rocks. L’album-concept garde de l’opéra l’idée d’un thème raconté en musique et le rappel de mélodies tout au long de l’œuvre.
Dark Side Of the Moon de Pink Floyd est le plus gros succès du genre et fait du rock progressif la musique phare de cette année.

En 1975, le rock progressif est à son apogée. Tous les albums majeurs sont sortis. Genesis (Selling England By The Pound), Supertramp (Crime Of The Century), Vander Graaf Generator (Pawn Hearts), King Crimson (Island), Camel (Mirage).

Après 1975, les groupes de rock progressif vont se disperser, et surtout, se répéter honteusement. Certains membres de groupes réalisent que, pour continuer à créer une musique nouvelle, il faut changer de genre (Peter Gabriel quitte Genesis, Robert Fripp quitte King Crimson), et des leaders de groupe portent les nouvelles oeuvres de leurs formations vers des excès qui nuisent à leur qualité (Jon Anderson avec Yes, Roger Waters avec Pink Floyd).

Le mouvement survit jusqu’à 1982, où à l’exception de quelques perles (« The Wall » de Pink Floyd en 1979), il se contente de se recopier, s’empirer, décevoir ses derniers fans, et voir ses groupes se dissoudre.
Pendant cette longue descente, le prog’ sombre dans l’oubli le plus total, si bien que la reformation de certains groupes (King Crimson ou Camel) passera ensuite inaperçue auprès de nombreux anciens fans persuadés de leur disparition inéluctable.


Filou


Dernière édition par Filou le Lun Jan 10, 2011 3:07 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 3:05 am    Sujet du message: Répondre en citant

L'auteur de ce texte didactique? Please... Cool
Etonnant que Soft Machine, Gong etc ne soient pas évoqués....
Mais bon...
Et si un néophyte lit ce texte , il en conclut que finalement, le "prog", c est 5, 6 albums potables..ce qui va faire hurler les amateurs du genre..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 3:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Torpedo.

Non non, juste Torpedo Rolling Eyes

J'ai fait des "coupes" pour synthétiser un peu.


http://www.progressivewaves.com/FrmArticle.aspx?ID=20



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 3:19 am    Sujet du message: Répondre en citant

Décidément le plus beau cul...ça reste the Wall... Laughing

Et pas un mot sur Martin Circus.... Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 3:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah, si c'est une histoire de cul...

Pour le Circus, y a pas vraiment de quoi s'éclater (au Sénégal).
Mais, mine de rien, on reste dans l'époque. C'est déjà pas mal.



Sinon, si t'as 30 balles...



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 10, 2011 3:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il m'a semblé que justement "Je m'éclate en cote d'ivoire" ... Embarassed Euh, pardon, au Sénégal...était un morceau inspiré du Rock Progressif...avec les cuivres et tout et tout...

Bon pour revenir au sujet, bien entendu que c est un mouvement intéressant et que des albums très importants ont été conçus dans cette mouvance inventive mais force est de constater que ce mouvement s'est essoufflé très vite comme le rappelle Torpedo..ce cher Torpedo qui s est coupé les cheveux depuis.... Wink

Laughing Laughing Laughing
C est quoi ce skeud...????

30 balles pour de la musique au km...pas cher en effet...
Allez un petit Magma pour la route...

Et un petit soft Machine...Batteur monstrueux...sans jambes à un moment donné... Crying or Very sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com