|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Coups de coeur
  Sujet : Brel, Ferré, Brassens et Les Beatles
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Lequel des trois, préférez vous?
Brel
23%
 23%  [ 3 ]
Brassens
61%
 61%  [ 8 ]
Ferré
15%
 15%  [ 2 ]
Total des votes : 13

Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Mar 04, 2006 4:10 am    Sujet du message: Répondre en citant

Honey Pie59 a écrit:
ça fait un peu penser (meme bcp) à Jim Morrison qui se partageait entre sa copine Pamela, une petite mignonne qui le suvait un peu partout (peut etre un peu coconne pour lui ou John Lennon) et cette journaliste (brune aux cheveux longs biensur) qui osait le critiquer et le défier devant les medias...

Un peu coconne ?

T'aurais pas oublié un H au millieu ? Rolling Eyes

Filou - piggie in the middle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
brad lock



Inscrit le: 28 Aoû 2005
Messages: 413
Localisation: Parti.

MessagePosté le: Mer Mar 08, 2006 9:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Parmi les 3 anars obsédés des émotions du temps qui passe, j’ai classé ;
en 1 Brassens pour sa pipe et sa moustache, le reste ne valant pas le détour par Sète ;
en 2 Brel à qui je ne pardonnerai jamais d’avoir composé les vieux, d’une beauté à se foutre par la fenêtre, comme disait Mike qui ne descendait pourtant pas des croisées ;
et en 3 Ferré pour sa voix qui déleste un peu nos autoroutes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Don Everly a écrit:
Tiens je va te faire chier, filou ! Laughing

Le Jazz Français, la filiation Trenet/Gainsbourg...un exemple :





J'adorais ce morceau en..1977 (j'avais 11 ans), et plus tard, j'ai découvert les jazzmen frnçais d'avant guerre (autres que Reinhardt et Grappelli bien sur, tout le monde les connait ceux là...). Je ne fut pas surpris d'apprendre que comme Gainsbourg plus tard, Trenet s'était entouré de la crème de la crème pour ce titre : Joseph Reinhard, Hubert Rostaing, Aimé Barelli, Alix Combelle, Michel Warlop...Le top pour l'époque, et si tu écoute bien, tu avouera qu'on imagine aisément Gainsbourg reprendre le titre (comme dit si bien Verlaine : Au vent mauvais ! Wink ) :


Filou a écrit:
Ah oui, étonnant Shocked

Et ça date des années 50, ce truc-là ?
Gainsbourg a du s'en inspirer, tu veux dire ?

Ou alors juste une coïncidence ?


Trénet c'est pas ma tasse de thé mais je dois avouer que c'est troublant.
Il en est l'auteur et compositeur, je suppose ?

Ah ben tiens, en cherchant un peu, je vois que Georges (avec un S) l'a aussi reprise.
Il s'agit bien d'une musique de Trenet, donc. Et les paroles...



Et puis, sur le site de l'INA, Charles (avec un S toujours) s'en explique dans une interview de 1966. Assez amusant son anecdote sur Verlaine Laughing
Sympa aussi cette mise en scène avec une installation phono de l'époque. Ca met tout de suite dans l'ambiance.
Et puis, tuas vu que, à propos de tiroir, La Mer y est resté tout de même 3 ans avant de sortir tellement on croyait peu à son succès. Comme quoi...
http://www.ina.fr/divertissement/chansons/video/CAF89030765/charles-trenet.fr.html

Ah ben voila. Trenet en a fait une chanson.
Brassens l'a reprise ...en la "rectifiant".
Et Gainsbourg...

Chanson d’automne est sans doute l’un des plus célèbres poèmes de Paul Verlaine. La première strophe est souvent citée à tort avec les termes « bercent mon cœur ». Charles Trenet a notamment endisquée une chanson à partir de ce poème où il a choisi de dire « bercent mon cœur », probablement pour rendre le texte plus consensuel. Georges Brassens, ayant repris la chanson de Trenet, y remettra quant à lui la strophe originale. Ce choix fut aussi celui de Léo Ferré dans son adaptation du même poème.

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure.

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.


Tout tout tout, vous saurez tout... http://memoirechante.wordpress.com/2010/09/23/verlaine-chanson-dautomne

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

On se demandait qui allait bien succéder à Miles Davis, l'année dernière, Gainsbourg, l'année précédente... ou bien encore Lennon l'année d'avant.

Et bien voila.

Grande surprise que le choix soit de nouveau français.
Mais on ne va pas s'en plaindre.

Surtout que, pour l'instant, je n'en ai entendu que du bien.

Alors courrez-y vite !

C'est du 15 mars au 21 août.



Après Miles Davis et Serge Gainsbourg, la Cité de la musique rend hommage à Georges Brassens, disparu il y a 30 ans. Un parcours qui renouvelle l'image de chanteur bourru.
Grâce à de nombreux documents inédits et aux dessins décalés de Joann Sfar, on découvre un Brassens sensuel et généreux. Visite guidée en compagnie de Clémentine Deroudille, petite-fille de Robert Doisneau et commissaire de l'exposition à la Cité de la musique.


De son vivant déjà, Georges Brassens domine la chanson française. Avec Léo Ferré et Jacques Brel, il forme une sainte trinité, gravée dans le marbre par la fameuse photographie de Jean-Pierre Leloir. Y toucher, c'est s'attaquer à un mythe. Brassens est devenu malgré lui un classique un peu empesé, un monument qui prend la poussière. L'imagination de Joann Sfar et la passion de Clémentine Deroudille prennent à rebours les idées reçues et les poncifs sur le chanteur à la pipe.
Le regard que le dessinateur porte sur Brassens est drôle, parfois irrévérencieux. Décalé. C'est presque une exposition dans l'exposition. Un « serpent narratif », selon son expression. Cela aurait pu noyer le poisson. Pourtant non, c'est un fil parallèle, une espèce de métaphysique absurde qui s'entremêle au travail de fourmi réalisé par son alter ego, Clémentine Deroudille. L'autre commissaire et véritable maître d'œuvre de Brassens ou la liberté a fouillé dans les archives pour dénicher les pièces rares : des chansons inédites que l'on peut écouter sur place et de nombreux documents audiovisuels...
(la suite)



http://www.cite-musique.fr/minisites/1103_brassens/index.aspx

Filou


Dernière édition par Filou le Sam Mar 19, 2011 10:11 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, ben très bien...Brassens, c'est génial évidemment...aussi..
Mais quelque chose me gène
Citation:
Joann Sfar

En effet, après Gainsbourg, ce type , sur lequel je n'ai aucun a priori va devenir spécialiste des chanteurs morts...Le coté omnipotent m'énerve un peu..Pour le reste...on va aller voir ça.. Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ben au contraire. Ca m'a l'air plutôt un gage de qualité, non ?

D'ailleurs, c'est peut-être grâce à son travail sur Gainsbourg qu'il s'est fait remarqué... et qu'on lui a confié la mise en image (?)

Entouka, il parait que c'est vraiment réussi. Je parle de l'ensemble. Pas de son travail à lui. Tant mieux. Après la déception de l'expo Gainsbourg (justement) il y a deux ans, c'est bien d'avoir réussi à mettre en valeur, cette année, un artiste tel que Brassens ...qui est souvent assez mal connu finalement. Et moi en premier.

En fait, c'est surtout Clémentine Deroudille (la petite-fille de Robert Doisneau) qui est à l'origine de tout ça, d'après ce que j'ai compris. Mais ça reste un projet où les gens collaborent, donc...

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
Ben au contraire. Ca m'a l'air plutôt un gage de qualité, non ?

D'ailleurs, c'est peut-être grâce à son travail sur Gainsbourg qu'il s'est fait remarqué... et qu'on lui a confié la mise en image (?)

Entouka, il parait que c'est vraiment réussi. Je parle de l'ensemble. Pas de son travail à lui. Tant mieux. Après la déception de l'expo Gainsbourg (justement) il y a deux ans, c'est bien d'avoir réussi à mettre en valeur un artiste tel que Brassens ...qui est souvent assez mal connu finalement. Et moi en premier.

Filou

Non bien sur..
Tu sais mon cher Filou, il existe depuis quelques années, voire quelques mois, des entreprises dédiées à la veille et à la e-reputation..
Le boulot des ces entreprises, c'est justement de veiller sur le net et de récolter tout ce que l'on peut dire d'untel ou d'untel..Au départ, ces dispositifs servent d'abord aux entreprises, soucieuses de l'image que l'on véhicule d'elle sur la toile qui est devenue incontournable économiquement...Mais depuis quelques temps, ce forum, est très bien référencé, j'imagine que Coyote a touché des fichiers pour optimiser le référencement? Du coup, quand on parle d'une personnalité publique en bien ou en mal..Sachez que l'information lui remonte très vite ..alors bien sur, il ne s'agit pas d'attaquer tout le monde en diffamation mais de voir un peu comment untel peut être perçu et corriger le tir si il faut...
C est pour ça que je m'adresse aussi à Johan Sfar et je lui dis, fais gaffe, vieux..Ne te spécialise pas dans les chanteurs morts..On va finir par te le reprocher...et d'ailleurs, faut pas que ça devienne un métier , la commémoration ... Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing

Remarque, t'as pas tort. Dans le référencement, on n'est pas mal.
T'as remarqué que ça marche mieux qu'avant ? ...possible, possible.

Bin tiens, une idée. Tu voudrais pas nous faire le chanteur mort, toi ?
Comme ça, double-référencement. Tu vois l'idée ?

Pas con, non ?


Bon, t'emballe pas. prends un peu le temps de réfléchir, gars.
Mais pas trop non-plus...



En attendant. A propos de la Clémentine.



http://www.franceculture.com/emission-la-grande-table-akira-mizubayashi-et-30eme-anniversaire-de-la-mort-de-georges-brassens-2011

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Mar 19, 2011 10:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Bin tiens, une idée. Tu voudrais pas nous faire le chanteur mort, toi ?
Comme ça, double-référencement. Tu vois l'idée ?

Laughing
Je meurs tous les jours ..Mais renais de mes cendres tous les jours aussi...
Mais oui je suis un chanteur mort, un amant mort aussi Laughing

Bon sérieusement ...ces logiciels de veille dont je parle plus haut, c est pas de la rigolade...ça existe vraiment et dès que tu évoques quelqu'un en vue sur le net, tu peux être certain que la personne en question en sera informée..
C'est une donnée qu'il faut assimiler et un moyen aussi de s'adresser indirectement à ces gens..
Par exemple, mon topic assassin sur Phil Collins, bon je ne dis pas que le "divin" chauve en aura vent..Mais si sur des foras anglophones, il y'a des topics similaires , et je vois pas pourquoi ça ne serait pas le cas, eh bien..Il est certain que Phil Collins aura sur son bureau, un rapport de ses attachés de presse ..."voila ce qu'on dit de toi sur le net"...

Bon pour en revenir à la photo que tu postes , oui Maxime Le Forestier a toute la légitimité pour célébrer Brassens . ça fait 30 ans qu'il l'honore et qu'il reprend avec grand talent ses chansons et que même il en a déterré des sublimes comme la Maîtresse d'école....ou si Seulement, elle était jolie ,deux bijoux...
Je vois aussi sur la photo le chanteur pas mort mais un peu des innocents...JP Nataf...et puis la blondinette presque milf....Ouais, je connais pas..mais on va dire qu'elle est légitime non?
Mais ceux qui auraient du l'être vraiment sont tous morts..hélas.. Wink

<br><a>Maxime le Forestier chante Brassens La maitresse...</a> par <a>mouloudjistef</a>
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2011 10:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Un rappel en passant.

Une petite expo pas dégueu pour l'été, ça vous dit ?

C'est jusqu'au 21 août.

La Cité de la musique rend hommage à un monument de la culture musicale française. Georges Brassens est décédé il y a tout juste trente ans et aurait eu 90 ans en 2011.

Qui ne connaît pas Brassens ? Tout le monde a chantonné un jour l’une de ses chansons. L’homme est installé dans la mémoire collective avec l’image parfois consensuelle du père tranquille que l’on chante en famille au coin du feu, celle de l’ami qui nous rassure parce qu’il nous parle d’un monde où les amoureux se bécotent sur les bancs publics, où les croquants vont en ville à cheval, où Margot dégrafe son corsage pour donner la gougoutte à son chat…
Quand les chansons sont restées, l’image de l’homme s’est brouillée, adoucie, comme ternie. Il est temps de découvrir que derrière la figure fleurant bon la France d’antan, se cache un individu rare, hautement lettré, fin connaisseur de la poésie française, un grand timide mal à l’aise sur scène, un formidable musicien pétri du swing et amoureux de Charles Trenet, un libertaire qui choisira une voie individuelle plutôt que les combats collectifs, sans renier ses convictions, s’opposant à la guerre, à la morale bien pensante ou à l’arbitraire de la justice et de la police, une force tranquille, inébranlable dans le tourbillon du succès, qui n’a jamais suivi que sa petite musique intérieure.



http://www.franceinter.fr/evenement-georges-brassens-ou-la-liberte

Et en bonus...

Quand Lino demande Les Passantes.

Avec Maxime LeForestier qui se joint à lui.
C'était au Grand Échiquier de Chancel en mai 79.



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Juil 15, 2011 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Hier je suis tombé sur un épisode de ça.

Franchement bien foutu. Qu'on aime ou pas, c'est très très sympa.
Avec beaucoup de témoignages et documents d'époque.

Je vous recommande fortement.





Georges Brassens est né à Sète en octobre 1921. En 1940 il choisit Paris, et c'est à Paris que "Georges" est devenu "Brassens", que le mythe Brassens est né...
Qui était cet homme à la fois si bourru et si humain, si timide et si direct ? Comment était Georges Brassens côté scène, côté public, et côté jardin, chez lui avec ses amis ? Jusqu'où allait son amour de la poésie et que savait il de la musique ? Comment a-t-il écrit ses textes merveilleux qui sont devenus des classiques ?...



C'est en 5 épisodes.
Aujourd'hui, c'est le dernier. De 15h à 16h.

Pour Seb, Minnie et tous les fans du gars Georges, c'est un must.


Et ça se réécoute ici : http://www.franceinter.fr/emission-feuilletons-radiophoniques-j-ai-rendez-vous-avec-vous-georges-brassens-episode-15

Le reste : http://www.franceinter.fr/archives-diffusions/78817/2011-07

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Oct 22, 2011 2:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mercredi, un téléfilm était consacré à Brassens sur France 2.
Enfin, essentiellement à sa jeunesse et à la galère avant le succès.
Dommage que ça s'arrête juste à la fameuse rencontre de Patachou.

J'espère que Seb n'a pas loupé ça.



Pas facile de jouer Brassens.
Pari gagné ou pas ? Pour ma part, pas trop convaincu.


Jamais peut-être on n’avait tant vu Brassens à la télé. Le double anniversaire de sa naissance – il y a 90 ans samedi – et de sa mort – il y a 30 ans le 29 octobre – inspire les documentaristes, et les programmateurs des chaînes.

Ce mercredi, France 2 rend hommage au chanteur avec un téléfilm, “Brassens, la mauvaise réputation” (à 20h35), qui retrace la vie de Georges Brassens de l’adolescence jusqu’au succès. Le comédien Stéphane Rideau y incarne ce jeune Brassens qui suit un parcours initiatique marqué par des rencontres (comme Jeanne et Marcel Planche, Marie-Anne Chazel et Bruno Lochet à l’écran), des étapes fondatrices et des périodes clés: Sète et les quatre voleurs, l’exil à Paris, le STO, la première guitare, l’anarchisme, Bobino…



On est loin de l’image d’Epinal avec moustache grisonnante et guitare dans les bras. Car bien avant de monter sur scène, poussé par Patachou, et de devenir une institution de la chanson française, il a donné bien du fil à retordre à son entourage… Cette fiction s’est tournée à Sète et Mèze, dans l’Hérault, jusqu’au 10 juin dernier, sous l’oeil attentif de Serge Cazzani, neveu et ayant droit de Brassens. Pour la première fois, il autorisait qu’une partie de la vie de son oncle soit mise en images.



Stéphane Rideau : "Comment j'ai joué Georges Brassens" (VIDEO)
Délicat défi relevé par Stéphane Rideau ce mercredi soir sur France 2 : l'acteur, habitué aux films d'auteur, redonne vie à l'une des icônes de la musique française, Georges Brassens. Il se confie sur ce rôle pas comme les autres.





Trente ans après sa mort, Georges Brassens fascine encore les Français (même Nikos ne peut pas s'empêcher de l'interviewer). Ce mercredi soir (20h35), France 2 lui consacre un téléfilm (Brassens, la mauvaise réputation), abordant principalement sa jeunesse et ses légères errances avant de connaître la gloire. Pour ressusciter Georges Brassens, la chaîne a fait appel à Stéphane Rideau, comédien vu au cinéma dans Les Roseaux Sauvages, Sitcom, Presque rien ou encore A toute vitesse.

Sélectionné pour ce rôle empreint d'histoire seulement une semaine avant le tournage, Stéphane Rideau n'a pas vraiment eu le temps de suivre une préparation spéciale. L'acteur a dû composer son personnage au fil des jours, piquant quelques mimiques au chanteur, tout en évitant de tomber dans une banale imitation, le piège de tout biopic.



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxime



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 6712

MessagePosté le: Sam Oct 22, 2011 10:28 am    Sujet du message: Répondre en citant

Même s'il s'agit d'un gros caca, je le cherche partout sur le web pour pouvoir le voir... en vain. Crying or Very sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Zug



Inscrit le: 02 Oct 2004
Messages: 3335
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Oct 22, 2011 10:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

maxime a écrit:
Même s'il s'agit d'un gros caca, je le cherche partout sur le web pour pouvoir le voir... en vain. Crying or Very sad


Oui de la merde au Km ...pas étonnant que ça ait retenu l'attention du maître de cérémonie qui décidément évite les bons sujets mais s'enfonce à chaque fois dans le mou...dans le médiatiquement correct...dans le facile, dans l'évident, dans l'autoroute avec des gros panneaux...sans jamais essayer la "nationale"..

L'interview de Brassens par le Grec de service est aussi débile que la dette de son pays est abyssale ...

C'est possible d'être un peu moins "public" et surtout plus "critique " de temps en temps... Rolling Eyes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22850
Localisation: Paname

MessagePosté le: Sam Oct 22, 2011 11:07 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ben oui, on est d'accord.

Filou a écrit:
Pas facile de jouer Brassens.
Pari gagné ou pas ? Pour ma part, pas trop convaincu.

En même temps, je ne sais pas s'il en existe d'autres mais c'est la première fois que je voyais un biopic sur Brassens. Je suis tombé dessus par hasard. Je suis resté jusqu'au bout. Comme quoi...

Mais que peut-on attendre d'un téléfilm ?
Pour ma part, pas grand-chose.
Donc pas de surprise.

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 6 sur 9


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com