|
plan du site | contact


Bienvenue sur cet espace de discussion ouvert à tous !
La passion des Beatles nous réunit,
mais tous les sujets sont possibles, vous avez la parole
et nous sommes là pour répondre à vos questions !

Se connecter pour vérifier ses messages privés Messagerie privée Rechercher Rechercher
Liste des Membres Liste des Membres Profil Profil
Connexion Connexion FAQ FAQ
S'enregistrer S'enregistrer (nouvel utilisateur)
  Lucy in the web Index du Forum > Les Beatles et la France : Discussion avec l'auteur
  Sujet : Initials BB
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Lun Juin 13, 2005 9:21 pm    Sujet du message: Initials BB Répondre en citant

Je me permets de reposer la question blonde Laughing

En espérant que d'autres rebondiront sur le sujet si ça leur chante



Pendant l'interview que tu as donné il y a qq jours à Valli sur France Inter dans son émission "Système Disque", il était question de leur rencontre avec Bardot. Ca n'a pas l'air clair si elle a vraiment eu lieu finalement, hein ?
Moi j'ai entendu Périer qui prétendait qu'il avait organisé ça à la demande des Tles qui étaient tous fous d'elle mais que ça s'est soldé par un echec vu que personne n'osait parler. Ca me semble un peu zarbi que, connaissant les gugus, et surtout John, ils aient eu les jetons et se sont dégonflé devant la BB, non ? Shocked
Et surtout qu'aucune photo n'ait été prise. C'est quand même un peu son job, à JM Confused

Mouais, j'ai plutôt l'impression que le Périer est un poil mytho et que ça ne serait pas la première fois qu'il en rajoute un peu, non ?
Enfin, c'est bien connu que Périer, c'est fou... Embarassed

Thierry L. a écrit:
Eh oui, je n'étais pas très à l'aise sur la question sur France Inter car il existe deux versions.
La première est celle de Jean-Marie Périer, qui explique en détail cette rencontre en 1964. Malgré toute la sympathie que j'ai envers lui, et une véritable reconnaissance pour m'avoir ouvert si gentillement sa photothèque (chapeau bas), je reste dubitatif sur cette rencontre.
Explication : les interviews données, au fil des ans, par Paul, John et BB.
Paul explique "nous n'avions pu rencontrer Brigitte à Paris, elle était au Brésil. John l'a par contre rencontré plus tard".
John a dit que sa rencontre avec BB a eu lieu à Londres, sans les autres Beatles, et que cette rencontre a d'ailleurs été désastreuse.
BB elle-même confirme ces propos, à savoir une rencontre "néfaste" avec John uniquement.
Je pense, mais cela ne peut être qu'une supposition, que la rencontre avait été envisagée, mais, des dizaines d'années plus tard, la mémoire joue des tours...

Filou a écrit:
Merci Thierry pour cette réponse sur un point qui avait toujours été assez flou en entendant les commentaires de Jean-Marie Périer sur ce souvenir. Comme je te le disais dans mon post, j'ai du mal à croire qu'une telle rencontre ait pu avoir lieu sans qu'il n'y ait une quelconque trace. Surtout qu'il l'avait organisé à la base pour immortaliser le moment sur pellicule, j'imagine Wink

Alors, c'est vrai que la mémoire fait parfois défaut mais, ici, ça me semble carrément de la pure fiction ou l'expression d'un fantasme qu'il n'a jamais pu vraiment réaliser Cool
Par contre, c'est étrange que ça n'ait jamais pu se faire alors que autant les Beatles que BB (et que Jean-Marie Wink ) auraient tout fait pour que ça se fasse Confused
Surtout que, s'il avait loupé le coche en 64, il pouvait largement se rattraper en 65 ? Ou au pire, à Londre ? Bref, le mystère est encore loin d'être élucidé, je crois Rolling Eyes

Au moins, ce qui est sûr, c'est qu'ils ont bien rencontré Sylvie Laughing


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thierry L.



Inscrit le: 01 Juin 2005
Messages: 136
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Lun Juin 13, 2005 9:38 pm    Sujet du message: BB et les B's Répondre en citant

En 1964 BB était au Brésil, bien qu'elle ait pu rentrer juste avant la fin des concerts des Beatles (je n'ai pas trouver la date exacte de son retour) mais, même dans ce cas, elle devait préférer retrouver le calme de la France et non la beatlemania !
En 1965, le séjour en France était somme toute éclair.
Enfin à Londres, je pense que s'ils souhaitaient rencontrer BB c'était :
a) en privé (à Londres il devait y avoir 300 personnes avec elle !)
b) sur territoire français, cela donne une autre couleur aux choses, non ?!?
Th.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mathilde



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 3201

MessagePosté le: Lun Juin 13, 2005 10:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Filou a écrit:
En espérant que d'autres rebondiront sur le sujet si ça leur chante


Ouaip !!

Une anecdote à la con ... comme Max les aime.
Mais celle là je crois qu'il la connaît par coeur ...

Comme le dit Thierry, Brigitte était au Brésil en 64.
Plus exactement dans un paisible patelin de pêcheurs aux plages paradisiaques appelé Buzios. (dans son trip brésilien, elle en profitera pour enregistrer "Maria Ninguém" de Carlos Lyra)
On en était à Buzios ...
Deux séjours de la star auront suffi à transformer le village en véritable lieu de pélerinage de la jet set brésilienne.
Maintenant, Búzios, ou plus exactement Armação dos Búzios est l'équivalent de notre St Tropez à nous.

Top du top !!!
B.B. une statue à son éfigie !



Voilà.

C'était la minute anecdotalacon.

Mathilde.

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked




Brigitte Bardot in Búzios

Rio de Janeiro, January 7, 1964. 5.00 in the morning at Galeao International Airport, Brigitte Bardot is on a plane coming from Paris. Fans, photographers and journalists are anxiously crowded together awaiting her arrival. Nobody could believe that Brigitte Bardot, the 29 year old cinema star who had never before left Europe, had chosen to take her vacations in Brazil.

She almost couldn´t get off the plane and when she saw her boyfriend Bob Zagury’s friend´s little Volkswagen Beetle, she quickly dropped her passport, guitar and her 8 bags and fled away in the car. They headed at full speed ahead to a place near Copacabana Palace. The traffic nearly stopped and there were so many people swarming around wanting pictures and autographs that Brigitte was unable to see Rio and Rio was unable to see Brigitte. Brigitte made an agreement that she would give interviews and have her picture taken under the condition that she be allowed to walk freely.

After giving interviews, Brigitte went to Buzios. Ín those days it was just a small fishing village with 300 people without running water, electricity or telefone. Freedom at last!! Brigitte would swim naked, eat tropical fruit brought by the children, play with their animals and walk barefoot in the fields with pigs and chickens. She would compare the foam of the waves with the foam of champagne, her favorite drink.

She made friends with the fishermen who still have fond memories of her. Jose Geraldo Chaves , the son of the caretaker of the farm where Brigitte stayed on Manguinhos Beach, said “At that time I was just 12 years old and I used to pick fruit for her. She used to pee in the bushes, help the fisherman pull in the fishing nets and sat in my uncle’s store playing the guitar. She used to wear short shirts and nothing underneath. At the beach she was always naked and because of this my dad never let me take her food.”

Soca , a professional diver, said that when he was a child Brigitte gave him a diving mask with which he started his career.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thierry L.



Inscrit le: 01 Juin 2005
Messages: 136
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Mer Juin 15, 2005 12:47 am    Sujet du message: BB Répondre en citant

Dans un livre sur BB, j'ai pu lire qu'elle souhaitait s'exiler quelques semaines au Brésil pour retrouver le calme, et ce qu'elle a découvert à sa descente d'avion c'est la chaleur et les bousculades. Elle a très mal vécu les premiers jours, voulant retourner de suite en France. Finalement, elle a pu trouver un peu de cette sénérité dans d'autres lieux plus isolés. Si l'on a des infos sur son arrivée au Brésil, je n'ai rien trouvé (à ce jour) sur son retour en France (février ? mars ?) et donc une possible rencontre avec les 4 chevelus.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Juin 17, 2005 12:47 am    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens, tout ça me rappelle un vieux post de l'ami Max pakondutou Wink

Ca faisait un peu comme ça :

maxime a écrit:
Quel est le lien entre ca et ca et ca ?






maxime a écrit:
ALMERIA !!!

C'est là que la relation entre Gainsbourg et Bardot prendra fin... la distance et Sean Connery y sont pour quelques choses, entre autres choses. Pourtant c'est en 1967 sur le tournage de "" et depuis Almeria que Brigitte écrira à Serge de belles lettres d'amour empeintes de nostalgie. Cela inspirera en retour Gainsbourg pour ce qui reste une de mes chansons préférées.


Image très rare de John dans la chambre de l'appartement (El Delfín Verde) où il logeait.

C'est là qu'il composa la mélodie de cette comptine inspirée par l'orphelinat de Strawberry Field de Liverpool. Un an auparavant, au meme endroit, ce fut donc Lennon que l'inspiration toucha.



Une nuit que j'étais
À me morfondre
Dans quelque pub anglais
Du coeur de Londres
Parcourant l'Amour Mon-
Stre de Pauwels
Me vint une vision
Dans l'eau de Seltz

Tandis que des médailles
D'impérator
Font briller à sa taille
Le bronze et l'or
Le platine lui grave
D'un cercle froid
La marque des esclaves
À chaque doigt

Jusques en haut des cuisses
Elle est bottée
Et c'est comme un calice
À sa beauté
Elle ne porte rien
D'autre qu'un peu
D'essence de Guerlain
Dans les cheveux

À chaque mouvement
On entendait
Les clochettes d'argent
De ses poignets
Agitant ses grelots
Elle avança
Et prononça ce mot :
« Almeria »



Bon là, ça s'passe pas au Brésil mais en Espagne...
mais ça méritait de le faire remonter à la surface, non ? Cool

Enfin, pour les curieux, c'est là : http://www.lucyintheweb.org/lucy/forum/viewtopic.php?t=2412&postdays=0&postorder=asc&start=60

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mathilde



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 3201

MessagePosté le: Ven Juin 17, 2005 4:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Lu sur le super :
http://www.triumphpc.com/mersey-beat/beatles/bardot.shtml

Faineantise de traduire ... sorry BUT incredible !


When the Beatles filled in their biographical 'lifelines' for the New Musical Express in 1963, under 'Favourite Actresses', Paul wrote: Brigitte Bardot, George wrote: Brigitte Bardot, Ringo wrote: Brigitte Bardot. John wrote: Juliette Greco, which is surprising, because of the four it was John who was most fanatical about Brigitte Bardot.

For male teenagers in Britain in the late 1950s, she was the No.1 sex symbol. her impact on the young psyche was immense - not forgetting the girls who styled themselves on her.

Reveille, a popular tabloid weekly of the time, printed a series of centre page spreads featuring a pin-up pose of Bardot in sections. When the series was collected they could be assembled to form a life-size image of her. John Lennon religiously collected the parts and taped the full length photograph to the ceiling above his bed so that he could gaze up at her at night.

Pete Shotton, John's school friend, told me that Brigitte was John's favourite fantasy figure when they were at Quarry Bank school. "For the next fifteen years, at least, Brigitte Bardot was to remain John's favourite girl," he said.

John also favoured girls who styled themselves on the star. When Cynthia, his first wife, fell in love with him, John's friends told her she wouldn't make much of an impression on him because she didn't look like Brigitte. Once they started going steady she underwent a change. She was to say, "John's perfect image of a woman was Brigitte Bardot. I found myself fast becoming moulded into her style of dress and haircut. I had only recently gone through my change from secretary-bird to bohemian when I met John, but under his influence another metamorphosis was taking place and this time the emphasis was on oomph! Long blonde hair (out with the Hiltone), tight black sweaters, tight short skirts, high-heeled pointed shoes, and to add the final touch, black fishnet stockings and suspenders."

This obsession even found its way into his work. Helen Anderson, a student at Liverpool College of Art pointed out, "In his first six months at college, his paintings were very wild and aggressive. Every one he did incorporated the interior of a night club and they were very strongly drawn, very dark, and there was always a blonde girl at the bar looking like Brigitte Bardot. "Astrid Kirchherr, Stuart Sutcliffe's fiancée, was to say, "John always called me the German Brigitte Bardot and he admired my long blonde hair and small waist."

Journalist Michael Braun, who accompanied the Beatles on their first trip to Paris, recalled that they'd made a specific request to their French record company that they'd like to meet up with Brigitte Bardot during their visit. "All of the Beatles, apparently, shared a desire to meet Mlle Bardot. The following morning a large box of candy arrived in their suite. Accompanying it was a card off the director of their French record company. "Unfortunately," it read, "Brigitte Bardot is detained in Brazil! Let's hope these sweets will make up for her."

At one time the Beatles had the opportunity of co-starring in a movie with their favourite pin-up. Producer Walter Shenson suggested that they appear in a comedy version of 'The Three Musketeers', with Bardot as Milady de Winter. Nothing resulted of that particular casting, although director Dick Lester later went ahead with the film, starring Richard Chamberlain, Michael York, Oliver Reed and Frank Finley, with Faye Dunaway as de Winter.

Brigitte Bardot John used to have a framed photograph of Bardot on the wall of his house in Kenwood and he finally got to meet his dream girl in 1968. Pete Shotton recalled the historic moment, which had been arranged by Derek Taylor.

He wrote, "Naturally I begged John to let me tag along, but since Brigitte had specified that she wasn't prepared to meet a crowd of strangers, only Derek was permitted to accompany him. He arrived home somewhat earlier than I'd expected, looking far more sullen than the occasion warranted."

Shotten said that John told him, "I was so nervous that I dropped some acid before we went in and got completely out of my head. The only thing I said to her all night was 'Hello,' when we went to shake hands with her. Then she spent the whole time talking in French with her friends, and I could never think of anything to say."

Derek Taylor had received a message at the Apple offices in Saville Row that Brigitte was at the Mayfair Hotel and had requested a meeting with all four Beatles. When John arrived in the office, Derek told him the news and John reminded him that Paul was in Scotland. Derek phoned George and Ringo, but they declined the invitation. John and Derek took some LSD and in the evening set off for the Mayfair in their chauffeur driven car.

Although Derek had phoned earlier to explain that only John would be coming, communications hadn't been good and Bardot had a number of girls with her, presumably to balance out the party as she'd booked dinner at the fashionable Parkes in Beauchamp Place believing that all four Beatles were coming along. John squatted in the middle of the room and lit a cigarette. Both he and Derek felt that things weren't going too well and Bardot and her party weren't exactly fluent in English, while John couldn't speak any French at all.

A phone call was made to invite two young men to join the party for dinner so as not to make the male/female ratio too conspicuous. However, both John and Derek declined to join the dinner party and remained behind in the suite while a puzzled Bardot set off for Parkes.

Brigitte and her friends returned in the early hours of the morning and she handed John a guitar and asked him if he'd play some songs, which he did. Derek had fallen asleep in her bedroom. Later they said their Goodbye's and left.


Paul and John regarded Brigitte Bardot as 'the epitome of female beauty'. They compared every girl with Brigitte and had encouraged their own girlfriends to look like her, John with Cynthia and Paul with Dot Rhone. Paul bought Dot a leather skirt in Hamburg and encouraged her to grow her blonde hair long. By rights, Bardot should have appeared on the cover of the 'Sgt Pepper' album.

When Paul originally began to sketch out the ideas for the 'Sergeant Pepper' sleeve he had the four Beatles standing before a wall which was covered in framed pictures of their heroes - and taking prominence was a pin-up poster of Bardot. Although Bardot was drawn ten times larger than any other figure on Paul's original drawing, she was absent from the final tableau, indicating that a number of the Beatles original suggestions of their own heroes were left off the final set by Peter Blake and Robert Fraser who replaced them with a number of their own selections.

Blake had borrowed a wax figure of Diana Dors from Madame Tussauds and placed it in the tableaux. Probably thinking that one blonde bombshell was enough, Blake didn't include Paul's choice of Bardot. Dors wasn't a Beatles heroine, but Bardot was, which indicates that the 'Sergeant Pepper' sleeve wasn't really the collection of Beatles choices that people have always been led to believe.


Pour terminer ... deux autres photos de Brigitte au Brésil.





@+
Mathilde.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thierry L.



Inscrit le: 01 Juin 2005
Messages: 136
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Sam Juin 18, 2005 7:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour la diffusion de cet article. Je ne l'ai lu qu'en diagonal, mais cela semble confirmer qu'en 64 elle était loin de la France et que la seule rencontre est celle, "néfaste" diront les deux protagonistes, avec Lennon.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Juin 24, 2005 1:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

A propos de clichés prises avec des stars françaises, nous en avons déjà cité pas mal parmi BB (peut-être ? Wink ) mais aussi Sylvie évidemment, Brel déjà plus rare, et, et... Dick Rivers aux côtés de qui ils apparaisent à l'occasion d'une émission de TV.
C'est marrant comme tout de voir ces clichés avec notre rocker national toute banane dressée Wink

Rappelez-vous, Franck en avait parlé : http://www.lucyintheweb.org/lucy/forum/viewtopic.php?t=3353

Par contre, on peut trouver aussi, en tout petit, une photo que je n'avais jamais vue auparavant. C'est celle de Paul avec Johnny Shocked
C'est vraiment dommage qu'elle ne soit pas en un peu plus grand. Elle est suffisamment rare pour la mettre plus en valeur, non ? Mais j'imagine que la qualité du cliché ne le permettait pas, non ?

Dommage. D'ailleurs, celle où Johnny fait ses répètes dans une salle de l'Olympia, je crois, et où on peut voir aux murs plein d'affiches officielles annonçant les Fabs à l'Olympia, est bien sympa aussi, mais encore trop petite pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur.

Alors pourquoi ? Pourquoi si petite ??? Cool



Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mathilde



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 3201

MessagePosté le: Ven Juin 24, 2005 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut !!

Effectivement les stars sont celles qui attirent le plus notre attention.
Ceux dont la renommée et le talent ne sont plus à "prouver".
Ils ont réussi ... et leur photo apparaît dans les pages glacées du merveilleux livre que nous "offre" Thierry.
(Quid de Carlos ?)

Mais il y a aussi ces stars de quartier.
Celles que l'on connait peu ou pas du tout.
Des hommes pourtant avec un grand talent, des artistes mal ou peu connus.
A tel point que retrouver leur trace est quasiment impossible.



Grace à toi Thierry ... justice leur est rendu.

Et merci à vous tous Yeah ! Ri! ILY et Thierry pour leur avoir réservé une place de choix.

Une petite photo pour Johnny ... Une page entière pour le peintre Tyko.
C'est vraiment la classe ... merci pour lui / pour eux !!!
Car tres certainement se cachent dans la foule les Creixams, Cahours, Galanis, Moretti, Cebal, Bayon ou les écrivains Marcel Aymé, Vertex ... alors familiers de la "butte".

Antonio y était ... y m'a tout raconté ...



Mathilde.

Concernant le texte sur Lennon et Bardot que j'ai copié/collé pépère dans le post précédent ... il a été rédigé par Bill Harry et ne mérite pas une lecture "en diagonale" (vraiment).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thierry L.



Inscrit le: 01 Juin 2005
Messages: 136
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Ven Juin 24, 2005 10:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout d'abord, youpi pour la Mathilde, elle est revenue, elle me/nous manquait. Tu nous fais plus le coup, promis ?

La photo avec Johnny est très intéressante, hélas, comme tu l'as deviné, le cliché dont je disposais ne permettait pas un tirage plus grand. J'avais espoir, quand j'ai eu accès à la superbe photothèque de l'ami Rancurel, de la trouver, mais que nenni, mais elle est tellement vaste, sa doc...
Pour la photo en répétiton avec Johnny, j'ai lu (je ne sais plus si je l'ai mis dans le book !) que les photos avaient été prises par Paulo lui-même, mais difficile à confirmer.

Pour Carlos, j'ai essayé de le contacter via son site, qui m'a dit que ma requête allait lui être suivie, mais je n'ai pas eu de suite.

La taille des photos résulte à la fois de la capacité technique et de mes préférences personnelles. La pleine page sur la butte est superbe, peut-être avec des artistes du cru de l'époque. Et qu'a bien pû devenir le dessin des Beatles ?! Si quelqu'un l'a dans son salon, écrire à Lucy qui me transmettra...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Filou



Inscrit le: 14 Nov 2002
Messages: 22848
Localisation: Paname

MessagePosté le: Ven Juin 24, 2005 11:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Thierry L. a écrit:
Tout d'abord, youpi pour la Mathilde, elle est revenue, elle me/nous manquait. Tu nous fais plus le coup, promis ?

Tiens, tu ne cites pas que Brassens finalement ? Wink

A propos, c'est dommage aussi que celle de Brel ne soit pas plus grande. Oui, je sais, je veux TOUT en grand, et alors ? Laughing

Et surtout, j'ai bien compris que c'était extrait d'un article et que c'est difficilement agrandissable, c'est bien ça ? Ce qui est marrant, c'est qu'on a parfois du mal à trouver des photos de gens qui ont du se croiser quand même pas mal de fois dans leur vie. Et qu'il devait souvent y avoir un photographe ou deux pour shooter Confused
C'est aussi pour ça que, pour BB, je doute que si JM Périer avait fait vraiment rencontré les Tles, il en aurait au moins fait une, non ? Cool

Surtout quand c'était dans des soirées, party, ou coktails promo avec tous ces gens. C'est comme avec Hendrix dont on parlait y a qq temps avec Yazid, on n'a réussi à trouver qu'une seule photo de lui avec l'un des Beatles, Paul. Tu le crois ça ???
Avec Brain Jones, Jagger, Clapton ou Janis, oui. Mais pas avec les Tles. Alors qu'ils s'adimiraient les uns les autres et allaient souvent à leurs concerts respectifs (enfin, plus trop les Tles après 66 Wink )

Sinon, pour la photo de Johnny en répète, je l'avais vu dans le dernier bouquin pour les 50 ans de l'Olympia. Ca m'avait bien amusé de voir ça, oui Smile

Et elle était en grand, il me semble bien... Wink

Filou
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thierry L.



Inscrit le: 01 Juin 2005
Messages: 136
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Sam Juin 25, 2005 5:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La photo de Johnny dans le livre sur les 50 ans de l'Olympia est une autre prise, où on le voit à travers les miroirs qui étaient dans la petite salle, là où ils répétaient. Ce qui veut dire que les affiches des Beatles sont visibles mais à l'envers, et puis c'est surtout celle avec Paul qui nous intéresse sur le sujet.
Souvent, dans les soirées, les artistes recherchent un peu de calme, et évitent la persécution des photographes et journalistes. Donc c'est assez logique que l'on connait finalement assez peu de clichés de ces soirées. Je pense à une série connue avec George où on le voit énervé, avant de s'en prendre précisemment au photographe.
Dans la même veine, la rencontre avec Elvis, pour laquelle une des conditions a été ni photo ni enregistrement. Et à ma connaissance, il n'y a pas eu de photo, sauf celle où ils quittent sa résidence.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Page 1 sur 1


 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com